Curry de navets-raves

Une histoire de goût : délicieuse découverte autour des légumes d’antan.

Formes particulières et goût très prononcé, ces légumes longtemps oubliés reviennent pourtant à la mode dans nos assiettes. Riches en nombreux nutriments : fibres, vitamines, minéraux et surtout en antioxydants pour certains ! Par contre, il n’est pas toujours facile de les cuisiner et surtout de les associer au vu de leur goût parfois trop prononcé.

Nombreux d’entre vous savent que je collabore avec une entreprise de livraison de fruits et légumes bio. Je reçois donc systématique des paniers à la maison, une chance incroyable car cela nous permet de manger de saison et de découvrir des légumes que nous avons rarement l’habitude de consommer. Pour ceux et celles qui souhaiteraient également profiter de cet avantage n’hésitez pas à jeter un oeil en fin d’article ;)

Ils ne me laissent donc pas le choix de découvrir, de créer et d’adapter des nouvelles recettes autour de légumes. Honnêtement, pour cette petite histoire autour du navet et de la rave, je n’avais tout simplement pas le choix :D Ils étaient là en train de m’attendre, ils s’étaient “accumulés” et ne demandaient qu’à être cuisiné. J’avoue qu’avec le “train train” du quotidien et les semaines chargées avec mes ateliers autour du Batchcooking, je n’avais pas pris le temps de laisser aller ma créativité culinaire. J’ai donc tout ramassé, fais des recherches, des adaptations et…hop en plus d’un incroyable délice, ce plat à de nombreux avantages :

  • Très gourmand : le jeu des textures vient ajouter de la mâche et du croquant, ce qui change de pas mal de soupes.

  • Il bénéficie de nombreux bienfaits : les légumes sont cuits à feu très doux permettant ainsi de préserver une grande partie de leur nutriment et les épices utilisées sont connues pour avoir des vertus anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anti-virales.

  • Facile à conserver pour 5 jours max., pour autant qu’il soit conservé au frais dans un pot hermétique en verre. Et avec la coriandre et les cacahuètes fraîches, il peut même passer inaperçu ;)

 
Photo credit : Nutritionbyaurelia

Photo credit : Nutritionbyaurelia

 

Un curry consommer dans le sud de la Chine

Mes recherches m’ont mené, vous l’aurez compris, sur une recette consommée dans le sud de la Chine. Ayant un grand attrait pour la cuisine asiatique, ce plat m’a directement interpelé. J’ai donc modifié un peu la recette avec mes touches nutritionnelles et surtout avec ce que j’avais dans ma cuisine. Je vous laisse découvrir ma recette et l’approche de la cuisine chinoise, qui NON ne ressemble pas au fast food chinois du coin !

中国菜

La cuisine chinoise est l’une des plus réputées au monde, et sans doute celle qui comporte le plus de variations. Elle est d’une grande richesse !

Après avoir étudié de près la cuisine chinoise, le nutritionniste américain Herman présente ces dix avantages :

  1. La consommation de légumes frais au quotidien;

  2. La présence de toutes sortes de céréales;

  3. À chaque repas, on peut manger différents types de pois;

  4. À chaque repas, des huiles végétales sont utilisées;

  5. L’omniprésence du thé vert dans la vie quotidienne;

  6. Des fruits frais dans la vie de tous les jours;

  7. Peu de produits en conserve et peu d’aliments salés;

  8. La convivialité des repas en famille;

  9. L’utilisation des baguettes aide à préserver l’agilité des mains et les fonctions locomotrice du cerveau;

  10. L’emploi de nombreux assaisonnements ayant l’effet d’éliminer les mauvaises graisses tels que le gingembre, la ciboulette, l’ail, le piment, le poivre, etc.

La cuisine chinoise est liée à la philosophie et à la médecine. Les plats sont parfois choisis à des fins thérapeutiques. La notion de complémentarité des corps chauds et froids, issue de la médecine traditionnelle chinoise, est prise en compte, particulièrement dans le Sud de la Chine. Mais un plat doit aussi être agréable d’un point de vue esthétique.

 
Photo credit : Nutritionbyaurelia

Photo credit : Nutritionbyaurelia

 

LA RECETTE

Ingrédients

  • 500 g de navets

  • 500 g de radis noir rond

  • 1 c. à s. de pâte de curry rouge

  • 2 gousses d’ail

  • 2 tiges de citronnelle

  • 4 oignons nouveaux ou 2 oignons jaunes

  • 1 morceau de gingembre

  • Quelques graines de coriandre

  • 400 ml de lait de coco

  • 1 patate douce

  • 1 citron vert ou jaune

  • 1 poignée de cacahuètes pelées

  • 1 botte de coriandre

  • Huile de coco ou huile d’olive

  • Sel et poivre

Préparation

  1. Épluchez les navets et les radis noir, coupez-les en deux et réservez.

  2. Épluchez les gousses d’ail, les tiges de citronnelle, les oignons et le gingembre. Hachez finement le gingembre et la citronnelle, puis hachez grossièrement l’ail et les oignons. Concassez les graines de coriandre. Dans un saladier, mélangez tous ces aromates avec la pâte de curry et 4 c. à s. d’huile d’olive.

  3. Dans une cocotte, faites chauffer un peu d’huile à feu moyen et ajoutez les navets et les radis noir, faites-les « souffrir » quelques minutes avec un peu de gros sel et du poivre. Ajoutez ensuite le lait de coco, le mélange de pâte de curry et une peu d’eau, afin que le liquide recouvre le contenu. Ajoutez la patate douce pelée et coupée grossièrement. Couvrez et laissez cuire à petit feu pendant 30/40 min.

  4. Sortez les navets et les radis noir, placez-les dans une assiette puis mixez finement la patate cuite dans le jus de cuisson. Ajoutez le jus de citron, les navets et les radis noir, portez à ébullition et laissez mijoter une dizaine de minutes environ.

  5. Ôtez du feu et ajoutez les cacahuètes et la coriandre grossièrement hachée.

 
 

Profitez d’une promo sur votre première commande Vitaverdura avec le code nutritionbyaurelia